123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

lundi 29 octobre 2012

Tour des lacs et châteaux (Vosges du Nord)


     Créé voici près de 40 ans, le Parc naturel régional des Vosges du Nord est adossé à la partie la plus septentrionale du massif, sur un substrat géologique de grès rose majoritairement recouvert de forêts. La région est également riche en zones humides, y compris des tourbières, et abrite les ruines de nombreux châteaux-forts. Ce parc fait partie intégrante de la Réserve de Biosphère Transfrontalière des Vosges du Nord - Pfälzerwald. S’étendant de part et d’autre de la frontière franco-allemande sur plus de 300.000 ha, elle représente un site d’application du programme « Homme et Biosphère » (MAB) de l'UNESCO. En bref, son objectif est de préserver le patrimoine naturel et paysager tout en favorisant un mode de développement impliquant une participation citoyenne.

Etang de Hanau

     Par sa situation aux confins du massif des Vosges, il n’est pas étonnant de n’y trouver aucun sommet emblématique comme ceux présents plus au Sud. Le point culminant du secteur, le Grand Wintersberg, n’atteint en effet pas 600 m d’altitude. La région présente cependant de nombreux attraits qui nous ont incités, malgré une température fort peu engageante, à y effectuer une randonnée automnale. Au départ de l’Etang de Hanau, les 400 m de dénivelé parcourus presque exclusivement en forêt ont permis d’emprunter de larges pistes, des parcours aménagés ou des sentiers étroits et pentus sur une quinzaine de kilomètres. En 6h environ, l’itinéraire a ainsi conduit, entre autres, aux étangs de Erbsenweiher et de Lieschbach et aux ruines de Waldeck et Falkenstein.

Octobre 2012

D'autres photos illustrant cette sortie sont proposées ici.


mardi 2 octobre 2012

Lacs de Longemer et de Lispach (Vosges Granitiques)


     En plein cœur du massif des Vosges, les abords de Gérardmer recèlent plusieurs lacs d’origine glaciaire, à l’époque où, voici plusieurs dizaines de milliers d’années, les glaces s’étiraient depuis les contreforts du Hohneck. Au recul des glaciers, il en est resté, outre le Lac de Gérardmer, ceux de Longemer, Retournemer, ou encore Blanchemer. En dépit de cette origine commune, la dernière syllabe du premier se prononce « mai », faisant allusion à un vaste jardin; celle des seconds se prononçant « mère » pour désigner une étendue d’eau. Enclavés en bonne partie dans de vastes zones forestières, tous peuvent constituer le point de départ de jolies randonnées sur les hauteurs.


Crépuscule sur le Lac de Longemer

     Ainsi, au départ du Lac de Longemer, il est possible de gagner le lac et la tourbière de Lispach, un site naturel remarquable, en effectuant une large boucle autour de la Tête des Cerfs. L’itinéraire est tortueux et des plus variés : pentu et exposé en quelques endroits, traversant des zones humides, empruntant de larges pistes ou des portions aménagées. Il permet, en 5-6h et un dénivelé cumulé de l’ordre de 600 m, de gagner successivement la Boule du Diable, la chaume des Champis, la tourbière de Lispach et la Roche des Vieux Chevaux. Mais rien n'empêche de se limiter à cette dernière en empruntant un tracé plus aisé directement au départ du Lac de Lispach.

Septembre 2012

D'autres photos sont proposées sur ici et un itinéraire détaillé .