123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

lundi 20 janvier 2014

Gorge de Rouvas (Crète)

     En Crète, les massifs calcaires sont dit karstifiés, à l'instar de ce que peut rencontrer en divers endroits de France, comme le Désert de Platé en Haute-Savoie. Cela signifie qu’ils présentent une structure géomorphologique résultant de l’érosion des roches carbonatées, en particulier dolomitiques. L’île compte ainsi de très nombreuses gorges et grottes, comme celle de Kamarès située sur le versant sud du Psiloritis, le plus haut sommet de Crète. Les gorges quant à elles peuvent atteindre plus de 10 km de long, comme les très fréquentées Gorges de Samaria. D’autres plus modestes et plus sauvages comme celle de Martsalo offrent un accès original à des criques isolées en bord de mer. On y rencontre fréquemment de petites chapelles, parfois dans des endroits insolites, y compris au fond de cavités naturelles.
 
Passerelle en bois dans la Gorge de Rouvas

     Egalement située sur le versant sud du Psiloritis, la Gorge de Rouvas (Φαραγγι του Pουβα) est accessible au départ du lac artificiel de Votomos. On emprunte initialement un chemin balisé qui conduit au monastère d’Agios Nikolaos. Le tracé surplombe la gorge avant de suivre le lit du ruisseau, caillouteux en maints endroits et asséché l’été. L’itinéraire évident rejoint une piste venant du monastère et se poursuit par un sentier qui pénètre dans la gorge. On remonte celle-ci en empruntant à plusieurs endroits des aménagements (échelles, passerelles ...). A la sortie de la gorge, on suit le ruisselet vers la droite pour rejoindre une zone herbeuse située en contrebas de la chapelle d’Agios Ioannis (940 m) et aménagée en aire de pique-nique. Au retour, le même itinéraire nous ramène au lac après 550 m de dénivelé et 5 h environ.

Octobre 2010