123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

jeudi 5 juin 2014

Noue de Mornimont (Hesbaye)

    Située en Hesbaye namuroise, cette noue (terme utilisé pour désigner un large fossé) correspond à un méandre de la Sambre qui fut isolé lors de la canalisation de la rivière il y a plus de 50 ans. Sur près de 3 km, elle est orientée pour moitié d’Ouest en Est et pour moitié du Nord au Sud. D’un côté s’étend ce qui fut une vaste plaine alluviale désormais occupée par des prés et des champs et qui, depuis quelques années, se voit progressivement « colonisée » par une zone d’activité. La berge est en partie aménagée pour la promenade et la pêche mais garde par endroits un caractère plus sauvage. De l'autre, s’étire un versant boisé issu du Bois de Soye situé sur les hauteurs. La flore est diversifiée et présente logiquement diverses espèces caractéristiques des lieux humides (Phragmite, Massette, Iris des marais, Cardère …). La faune est riche également de plusieurs espèces aquatiques (Martin-pêcheur, Héron cendré, Libellule fauve, Foulque macroule …). Quelques espèces plus exotiques peuvent également être observées, comme la Tortue de Floride et l'Ouette d'Egypte.

Sur les berges de la Noue de Mornimont

     Sans nullement renoncer aux massifs que l'on arpente régulièrement des Vosges à la Vanoise, cette sortie s'inscrit dans la saga "A la découverte des zones boisées de nos régions" amorcée voici quelques mois aux abords de l'Abbaye de Villers. Poursuivie près de la Grotte de Spy et au Bois Bellin, prolongée ensuite en Vallée de la Meuse, voire plus au Sud dans le Condroz, elle vise cette fois à parcourir le secteur du Bois de Soye. Au pied de son versant Ouest s'étend en effet une zone humide qui ne manque pas d'attrait, en dépit de la zone d'activité toute proche. Le parcours est varié, alternant rues étroites, pistes forestières et sentiers herbeux, parfois entièrement recouverts de végétation. Aisément modulable, le tracé peut se limiter à rejoindre les berges au départ du Château des dames. L'itinéraire peut cependant être prolongé en rejoignant le Bois de Soye par l'extrémité Sud de la noue pour remonter ensuite vers le Nord en empruntant une piste pratiquement rectiligne qui conduit au Bois des Terres Holles et au-delà. Le parcours s'étend alors sur une dizaine de km.

Quelques photos illustrant cette sortie sont visibles ici et d'autres de la macrofaune .

Mai 2014