123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

jeudi 11 septembre 2014

Réserve de l'Escaille (Hesbaye namuroise)

     La Réserve de l'Escaille se situe en Hesbaye namuroise sur l'Orneau, un petit affluent de la Sambre. Elle correspond à une ancienne carrière de schistes ardoisiers - ce qui explique son nom, escaille signifiant ardoise en patois local - perdue dans une vaste zone dédiée à l'agriculture intensive. Le site a subi au cours du temps de multiples pressions d'origine anthropique. A l'heure actuelle, il s'étend sur un peu moins de 6 ha et comprend un plan d'eau principal ayant servi 50 ans auparavant de décanteur de sucrerie, ainsi que de petites zones humides dans lesquelles on retrouve les ruines d'un moulin. L'intérêt est principalement ornithologique car on y recense de nombreuses espèces d'oiseaux, y compris des espèces migratrices. Un poste d'observation a d'ailleurs été aménagé en bordure de l'étang principal.


L'Orneau dans la Réserve de l'Escaille

     Un large sentier permet de faire rapidement le tour du site mais sans pour autant en offrir de belles perspectives. Pour mieux le découvrir, il faudra pénétrer à l'intérieur de la réserve en empruntant les petits chemins qui parcourent les zones humides ou conduisent au bord de l'étang principal. Outre les espèces aviaires comme le Grèbe huppé, le Foulque macroule, le Pic épeiche et la Buse variable, on pourra alors observer de nombreuses plantes typiques des lieux humides comme la Salicaire (Lythrum salicaria), le Lycope (Lycopus europaeus), le Roseau (Phragmites australis), la Massette à larges feuilles (Typha latifolia) ou encore l'Epilobe à grandes fleurs (Epilobium hirsutum). Attention cependant car la terre humide est souvent grasse et glissante sur le parcours que l'on est autorisé à emprunter.

Août 2014

Quelques photos supplémentaires sont proposées ici.