123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

vendredi 24 avril 2015

Rochers de Marche-les-Dames (Condroz)

     La Vallée de la Meuse et ses innombrables recoins offrent de multiples possibilités de randonnée. Une première eut lieu au Bois des Acremonts pour parcourir à l’automne, en une vingtaine de kilomètres, bois, clairières et coupe‐feux. La progression ne fut pas toujours des plus aisées en raison des pluies abondantes tombées les jours précédents. Le secteur largement dominé par les forêts privées laisse malheureusement peu de place à l'improvisation. Ensuite, le cours de l'Hermeton fut remonté en suivant un parcours équipé par endroits de longues cordes fixes. Le tracé, d'une vingtaine de kilomètres également, est sauvage dans sa première partie, jonché de pierres et entravé à de nombreuses reprises par des arbres abattus. Tout devient plus simple lorsque les petites routes de campagne succèdent aux larges pistes forestières. Enfin, la forêt domaniale de Marche‐les‐Dames permet d'accéder à un chemin de crête parsemé de belvédères successifs offrant une vue plongeante sur la vallée. L'itinéraire est alors exposé en de nombreux endroits.

Vallée de la Meuse depuis les Rochers de Marche-les-Dames

     C’est dans ce secteur situé sur les hauteurs de la Meuse que périt en pratiquant l'escalade Albert 1e, troisième Roi des Belges. Passionné de montagne, il inaugura en 1930 le refuge du Glacier du Tour qui porte son nom. Situé dans le massif du Mont-Blanc, nous y avons passé une nuit avant d’entamer l’ascension de l’Aiguille du Tour. En Belgique, les rochers de Marche-les-Dames constituent le second site d’importance pour la pratique de l’escalade, après ceux de Freyr situés plus au Sud. En calcaire dolomitique et d’une hauteur pouvant atteindre 80 m, ils offrent plus de 400 voies d’escalade allant du 3 au 7b. On peut rejoindre la crête de diverses manières, notamment en empruntant de larges pistes forestières à partir de l’Est ou des sentiers plus escarpés et équipés par endroits de cordes fixes à partir de l’Ouest. Au retour, on pourra effectuer un crochet par l’ancienne Abbaye Notre-Dame du Vivier fondée en 1103 et supprimée en 1796 après la Révolution française. Les bâtiments, encore en partie occupés, sont classés depuis 1969 et inscrits au Patrimoine majeur de Wallonie.

Avril 2015

Pour quelques photos illustrant l'Abbaye Notre-Dame du Vivier, c'est ici.