123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

mercredi 13 juillet 2016

Belvédère de la Cendrée par les Echelles de la Mort (Jura)

     Initialement, nous devions revenir l'hiver dernier dans le Jura pour en poursuivre la découverte lors de randonnées en raquettes, comme ce fut le cas notamment au Suchet, au Creux du Vent et au Mont Tendre. Un gros imprévu nous ayant contraint d'annuler en toute dernière minute, c'est finalement au début de l'été que nous nous sommes retrouvés pour quelques jours aux abords de la frontière franco-suisse. Et pour bien commencer, la première sortie passait par les Echelles de la Mort situées en aval du Lac de Biaufond. Bigre ! En réalité, cette appellation prenait tout son sens voici 2 siècles à l'époque de la contrebande. De nos jours, le franchissement de la falaise s'effectue en effet par un escalier sécurisé d'une centaine de marches qui permet de gagner un point de vue sur cette partie encaissée de la vallée. L'itinéraire ravira les amateurs d'orchidées qui jalonnent le tracé en cette saison.


La Cendrée depuis l'alpage des Ellavines

      Plusieurs parcours sont possibles, depuis la simple remontée des échelles suivie d'un retour par un chemin annexe, jusqu'à une boucle plus large qui mène au Belvédère de la Cendrée, voire au-delà. C'est cette option qui fut retenue, permettant de varier les paysages en parcourant forêts et alpages, tantôt en dominant le Doubs, tantôt en le longeant, parfois même au plus près. A certains endroits, une flore typique des terrains calcaires, comprenant notamment l'Hélianthème nummulaire et l'Orchis pyramidalpeut être observée. L'itinéraire ne présente pas de difficulté, même si la prudence est requise par endroits de la part des personnes sujettes au vertige. De plus, l'étroit sentier longeant la rivière, jonché de racines et de cailloux, sollicite abondamment les chevilles. Le dénivelé et la distance restent néanmoins modestes, ce qui permet de parcourir les 10 km du tracé en quelques heures.

Juillet 2016

Quelques photos d'orchidées sont proposées ici et un itinéraire détaillé .