123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 1 septembre 2012

Lac et Pointe Noire de Pormenaz (Aiguilles Rouges)



     Cette sortie fait partie intégrante d’un parcours qui a consisté par étapes successives à effectuer en 10 jours, 10 randonnées du Haut-Jura au Beaufortain. Situé à près de 2000 m d’altitude au sein du massif des Aiguilles Rouges, le Lac de Pormenaz s’étend au pied de la Pointe Noire du même nom, non loin de la Tête de Moëde gravie précédemment. On y accède à partir de la station de Plaine Joux en rejoignant, par une route étroite puis une piste, le refuge du Châtelet d’Ayères. A partir de là, plusieurs options existent, en particulier pour rejoindre le lac par un itinéraire ne présentant pas de difficulté. Mais il est également possible de s’y rendre par un sentier plus pentu et équipé de nombreuses échelles et autres mains courantes. Du lac, par un itinéraire plus complexe car non balisé, il est possible de gravir la Pointe Noire en aller-retour ou même d'opter pour un retour par les alpages moyennant une bonne analyse du terrain pour éviter les barres rocheuses. Le niveau de difficulté s’en trouve alors nettement accru.

Lac et Pointe Noire de Pormenaz

     Du refuge, on remonte la piste en direction des Chalets du Souay, on franchit le torrent situé en contrebas et on entame la montée vers le Lac de Pormenaz en empruntant l’itinéraire de la Chorde. Ce tracé atteint au final un replat dont on redescend quelque peu pour rejoindre le lac par le Sud. On remonte ensuite le sentier qui s’oriente vers le Sud-Est pour accéder à un passage équipé d’une corde fixe. Le tracé amorce alors une large boucle permettant de contourner le sommet par le Sud-Est. Il débouche sur un petit col, d’où on gagne la Pointe Noire de Pormenaz en remontant un court passage exposé. On rebrousse chemin et on entame alors la descente vers le Nord-Est en empruntant les sentes de bêtes. On traverse les éboulis pour rejoindre la partie supérieure des alpages et on amorce ensuite une large boucle qui permet d’éviter les principales barres rocheuses. On rejoint le lac par le Nord-Est et ensuite le parking après 6h et un dénivelé de 1000 m environ.

D'autres photos sont proposées ici et un itinéraire détaillé des différentes options ,

Août 2012