123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 20 juillet 2019

Tour du Lac de Vallon (Chablais)

     Le Lac de Vallon résulte d'une importante coulée de boue (plusieurs centaines de milliers de m3) survenue durant la seconde guerre mondiale à la suite d'un glissement des couches meubles saturées en eau par des pluies abondantes. Partie des contreforts de la Pointe de La Gay située en rive droite du Brevon, la coulée engloutit arbres et chalets pour former une accumulation barrant le cours du ruisseau et donnant naissance, à un peu plus de 1000 m d'altitude, à une étendue d'eau de 14 ha environ. Le site abrita pendant 4 siècles une Charteuse fondée en 1138 et dont la chapelle St Bruno située à l'extrémité Sud du lac demeure le seul témoin. Le tour du lac représente une promenade des plus agréables offrant ça et là de belles perspectives, notamment sur le Roc d'Enfer.


Lumière du soir sur le Lac de Vallon depuis le panorama, sur fond de Roc d'Enfer

      En raison d'une arrivée tardive en Haute-Savoie et avant d'entamer par la Pointe de Marcelly 4 journées de randos-botaniques, nous avons décidé de nous rendre au Lac de Vallon. Plus qu'une véritable randonnée (le denivelé est proche de 0 et la distance n'excède pas 3 km), il s'agissait avant tout de profiter des dernières heures de luminosité dans un cadre montagnard. L'itinéraire débute au parking, contourne le lac par la droite avant de remonter en forêt pour gagner le belvédère. Le tracé se poursuit sur un étroit sentier (un court passable câblé permet d'éviter un malencontreuse glissade) avant de rejoindre une large piste aux abords du lac. On rejoint ensuite la Chapelle St Bruno avant de contourner le lac en bordure de la départementale pour regagner le point de départ. Joli !

Départ, Epervière des murs, accès au panorama, Orchis de Fuchs, Chapelle St Bruno
Juin 2019

mercredi 10 juillet 2019

Pointe de Marcelly, par le Lac de Roy (Faucigny)

     Afin d'augmenter la diversité des randonnées botaniques initiées lors des sorties précédentes, il nous a semblé intéressant d'y ajouter des itinéraires dans des secteurs que nous n'avions pas eu l'occasion de visiter par le passé. Nous profiterons donc de quelques jours de météo favorable, même si la canicule sévit, pour nous rendre en Haute-Savoie. Loin de nous l'idée de pratiquer une herborisation intensive, il s'agit plutôt d'identifier un maximum d'espèces aisément observables aux abords des sentiers, pour peu bien entendu que l'on y prête attention. Après une courte balade la veille au Lac de Vallon, c'est la Pointe de Marcelly qui constituera le premier objectif de ce court séjour. La manière la plus directe d'accéder à ce joli belvédère qui face au Mont-Blanc consiste à stationner au parking du Planey situé sur la station de Praz de Lys.


Pointe de Marcelly sur fond de Mont-Blanc

      Comme nous en avons l'habitude, nous opterons pour un itinéraire plus louvoyant, permettant ainsi d'alterner les tracés tout en multipliant les observations. Le départ se fera des Molliettes pour prendre la direction du Lac de Roy et gagner la crête, ce qui fait oublier bien vite les aménagements de la station. Le parcours ne présente pas de difficulté sauf à l'approche du sommet où le passage câblé et la brèche du Pas de l'Ane sont de toute évidence plus exposés. Il est cependant possible de les éviter en contournant le sommet par la gauche. Le dénivelé est de 500 m environ mais c'est sans compter sur les multiples montées-descentes selon les itinéraires que vous aurez choisi d'emprunter. La flore est abondante et variée en raison notamment des divers substrats présents, même si la dominante reste le calcaire. Une belle découverte ...


Lac de Roy, Trèfle d'eau, Pointes de Perret et de Couennasse, croix sommitale, Pas de l'Ane

     Un aperçu de la flore par le biais de quelques "couples" d'espèces de même genre :

Globulaire à feuilles en coeur (Globularia cordifolia) & Globulaire à tige nue (Globularia nudicaulis), Anémone des Alpes (Anemone alpina subsp. alpina) & Anémone à fleurs de narcisse (Anemone narcissiflora)Hélianthème à grandes fleurs (Helianthemum nummularium var. grandiflorum) Hélianthème blanchâtre (Helianthemum canum), Polygala alpestre (Polygala alpestris) & , Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii) et Orchis de mai (Dactylorhiza majalis subsp. majalis), Gentiane printanière (Gentiana verna) & Gentiane acaule (Gentiana acaulis).

Quelques spécimens parmi la centaine d'espèces observées

Juin 2019