123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

mardi 30 juillet 2019

Croisse Baulet (Aravis)

     Ce sommet constituait la dernière étape de notre bref séjour en Haute-Savoie consacré à la reconnaissance de parcours botaniques. Ainsi, après la Pointe de Marcelly, l'Aiguille Verte et le Cirque du Fer-à-Cheval, nous optons pour le Croisse Baulet situé sur les hauteurs de Combloux. Les points de départ possibles sont nombreux et nous choisissons celui situé le plus au Nord afin d'effectuer, en 1000 m de dénivelé environ, une large boucle passant par divers panoramas. Bien que le Croisse Baulet ait la réputation d'être très fréquenté, nous n'y verrons en réalité pratiquement personne mais il est vrai que des orages étaient annoncés dans l'après-midi, ce qui se vérifiera. De plus, une violente tempête ayant frappé la région la veille, nous nous attendions à devoir effectuer quelques ajustements en cours de route. Ce sera rapidement le cas en remontant la rude piste, un imposant Epicea barrant le passage. Nous le contournons en sortant de la trace pour en retrouver d'autres plus loin. Pas de possibilité cette fois de les éviter et nous choisissons de poursuivre la montée en passant par les alpages.


Sommet du Croisse Baulet, sur fond de chaîne des Aravis
      Bien que le départ ait eu lieu sous un pâle soleil, le ciel s'éclaircit à mesure que nous progressons sur le plateau en direction de la Cabane du Petit Pâtre. Le temps se découvre alors complètement et le sommet nous invite à poursuivre l'ascension, progresser sur la crête en direction de la vierge et observer quelques espèces florales, avant d'amorcer la descente et pique-niquer à son pied. Nous entamons la discussion avec un jeune berger qui nous assure qu'il n'y aura pas de changement de temps, ce qui semble étrange alors qu'on constate déjà quelques rideaux de pluie alentour. Aussi, nous entamons le trajet de retour sans tarder et c'est à ce moment que s'abat sur nous un véritable déluge. Les sentiers deviennent rapidement inondés, boueux et glissants et l'envie est forte de regagner au plus vite notre point de départ. Mais la prudence s'imposera durant les 600 m de dénivelé qu'il reste à parcourir, la pluie tombant sans discontinuer. Reste, malgré des conditions météo chaotiques en fin de parcours, le souvenir d'un joli sommet offrant un panorama étendu sur la chaîne des Aravis et le Mont-Blanc ...

Sur le plateau, abri du Petit Pâtre, Pointe Percée, alpage fleuri, vierge et Mont-Blanc

Juillet 2019


vendredi 26 juillet 2019

Aiguille Verte, par le Lac de Lessy (Bargy)

     Après une brève sortie au Lac de Vallon suivie le lendemain de la montée à la Pointe de Marcelly, ce fut au tour de l'Aiguille Verte. Il ne s'agissait évidemment pas de celle qui culmine à plus de 4000 mètres dans le massif du Mont-Blanc puisque l'intention n'était pas d'effectuer une course d'alpinisme mais bien de poursuivre la reconnaissance de randonnées botaniques au sein d'un vaste secteur qui s'étend du Jura à la Vanoise. D'une altitude deux fois moindre, le sommet beaucoup plus modeste qui constitue l'objectif du jour domine le Lac de Lessy. La voie d'accès la plus directe démarre non loin du Grand-Bornand aux abords du Col de la Colombière. Nous choisirons cependant d'entamer la montée à partir de l'autre vallée, depuis les hauteurs du Petit-Bornand. L'itinéraire se révèlera extrêmement varié, empruntant alternativement piste forestière, traversée d'éboulis et chemin de crête, offrant du sommet un très beau panorama à 360°.


Lac de Lessy depuis le sommet, sur fond de Pic de Jallouvre

      Après avoir hésité quelque peu avant de trouver la petite route menant au point de départ du parcours, nous arrivons sur un parking désert. Nous ne rencontrerons d'ailleurs personne entre celui-ci et le Lac de Lessy et quelques personnes seulement au-delà. La montée se fait en partie en forêt avant de gagner le Col de la Forclaz baigné de soleil, emprunter un étroit sentier en dévers qui domine le lac, monter au col dénommé "Sous le Buclon" et gagner le sommet après un court passage exposé. Une plaque commémorative y a été apposée en souvenir de 2 randonneurs touchés par la foudre voici près de 20 ans. Le retour se fera globalement par le même itinéraire, en sortant parfois de la trace initiale pour emprunter ça et là les alpages. Au final, 800m de dénivelé parcourus en 7h environ, une flore particulièrement riche et au sommet, pour couronner le tout, un ballet aérien de plusieurs dizaines de parapentistes face au Mont-Blanc !


Alpages du Petit-Bornand, Aiguille Verte, arête sommitale, Aravis et Mont-blanc, Arnica
Juillet 2019