123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

dimanche 29 mars 2020

Lac Noir (Alpes Grées)

     A l'instar des lacs qualifiés de blancs, les lacs noirs sont présents dans de nombreux massifs, parfois même en plusieurs exemplaires. Lors de précédentes randonnées, nous avions ainsi eu l'occasion ne nous rendre aux abords du plus haut des lacs de Forclaz dans le Beaufortain ou de bénéficier d'une vue plongeante sur celui qui s'étend au pied de la Pointe du Rocher Blanc dans les Alpes Grées. Pour terminer un de nos traditionnels périples estivaux, nous jetons cette fois notre dévolu sur celui qui se love sous le Bec de l'Ane, au sein de ces mêmes Alpes Grées. L'accès le plus direct consiste à emprunter le Vallon de la Sassière que nous avions parcouru précédemment lors d'une randonnée aux Lac et Col du Petit et d'une course d'alpinisme à la Becca du Lac.

Lac Noir et Bec de l'Ane

     Plutôt que suivre le tracé qui s'étire presque en ligne droite depuis le refuge du Ruitor en passant par le Col de Montséti, nous optons pour un départ au lieu-dit "Pierre Giret". L'itinéraire remonte initialement le Vallon de Mercuel en direction du Col du Mont. Cette vallée fut, à l'époque romaine, une importante voie de passage vers l'Italie. Son appellation fait vraisemblablement référence à Mercure, Dieu du commerce dans la mythologie romaine. Après un bref aller-retour sur les hauteurs du col, retour au refuge de l'Archeboc pour entamer, sous un chaud soleil, la montée vers le lac. Nous l'atteignons en fin d'après-midi dans un isolement total et ce sera ensuite la longue descente vers les chalets de la Sassière. Avec un dénivelé cumulé de 1500 m, la journée fut bien remplie ...

Vallon de Mercuel, Col du Mont, Satyrion, Saxifrage faux bryum, Becca du Lac et Sassière

Août 2019

lundi 2 mars 2020

Source bleue (Jura)

     Initialement prévu pour quelques sorties "raquette" dans le Jura, ce séjour hivernal a dû finalement s'adapter aux caprices de la météo. Après une première journée où la température dépassa les 15 degrés, des pluies abondantes se sont abattues sur la région avant l'arrivée de la neige. Au final, ce furent 20 degrés perdus en deux jours avant le retour du soleil et une relative douceur. La première journée fut donc mise à profit pour visiter la Source bleue située à proximité du Lac de Saint-Point, un des plus grands lacs naturels français, situé à 850 m d'altitude et alimenté par le Doubs. Sa couleur provient de la décomposition de la lumière mais selon une légende comtoise, elle serait due aux larmes de Berthe de Joux, pleurant la mort de son amant tué par son mari supposé mort aux croisades.


Source bleue de Malbuisson

     Site classé depuis plus d'un siècle, on accède rapidement à la source au départ d'un parking distant seulement de quelques centaines de mètres. Il est cependant possible d'effectuer une boucle plus large qui permet de gagner les hauteurs par des sentiers forestiers, offrant par endroits une belle vue sur le Lac de Saint-Point. Et pourquoi pas poursuivre jusqu'au Fort de Saint-Antoine, un édifice construit à la fin du XIXe siècle pour protéger les frontières de l'Est. Il fut réaménagé dans la seconde moitié du XXe siècle en cave d'affinage de Comté et se visite sur réservation. Le retour pourra s'effectuer en descendant vers Malbuisson, puis en empruntant un Sentier de découverte qui longe la rive droite du Lac. Le parcours s'étend alors sur une dizaine de km et le dénivelé avoisine 250 m.

Torrent et passerelle, Lac de Saint-Point, sentier forestier, Nénuphar blanc

Février 2020