123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

mercredi 1 novembre 2017

Tombeau du Géant (Ardenne)

     Site naturel inscrit au Patrimoine exceptionnel de Wallonie, le Tombeau du Géant est remarquablement lové dans un méandre de la Semois. Cette colline boisée doit son nom à une légende : un géant trévire, peuple celte qui occupait l'Est de la Gaule, vaincu par l'armée de Jules César et poursuivi par les cavaliers du général Titus Labiénus, aurait préféré se jeter du Rocher des Gattes plutôt que d'être fait prisonnier. Son corps aurait alors été enterré par les habitants des lieux dans cette boucle de la rivière faisant office de sépulture. Pour beaucoup, le site se limite à son observation depuis le point de vue du village de Botassart. Il est cependant possible d'effectuer un parcours étendu qui débute au pied du Château de Bouillon, un autre site remarquable également classé au Patrimoine exceptionnel de Wallonie. Construit au Xe siècle, il a appartenu à Godefroy de Bouillon, chevalier franc descendant de Charlemagne, décédé à Jérusalem lors de la 1e croisade. Le tracé du retour longera l'Abbaye Notre-Dame de Clairefontaine qui abrite une communauté de moniales cisterciennes. Egalement appelée Abbaye de Cordemois, elle fut érigée au début du 20e siècle en remplacement de l'abbaye originelle construite au XIIIe siècle et détruite lors de la révolution française à l'instar des Abbayes d'Aulne et de Villers.


Tombeau du Géant depuis le belvédère de Botassart

    Cela faisait un bon moment qui nous souhaitions revenir dans la vallée de la Semois, une région que nous avons abondamment arpentée de nombreuses années auparavant. Aussi, profitant d'une belle journée automnale, nous décidons de nous rendre à Bouillon pour une longue randonnée ayant pour objectif le Tombeau du Géant. Plutôt que d'en prendre immédiatement la direction, nous suivrons un itinéraire qui dessine un large 8. Ainsi, après avoir traversé la rivière au pied de l'éperon rocheux qui abrite la château, nous gagnons les hauteurs pour rejoindre en forêt le belvédère de la Côte d'Auclin et sa tour d'observation dominant la ville. Nous nous orientons ensuite vers l'Ouest pour atteindre les rives de la Semois et remonter vers le Nord en suivant le GR16. Nous rejoignons alors le belvédère de Botassart avant de revenir vers le Sud par l'arboretum et effectuer ensuite une large épingle pour rejoindre à nouveau les rives de la Semois. Une dernière montée en forêt nous permettra de regagner notre point de départ au terme de 16 km et 600 m de dénivelé environ, soit un peu moins que pour les Crêtes de Frahan situées deux méandres plus à l'Ouest.


Château de Bouillon, Pont de la Poulie, Côte d'Auclin, GR16, Cordemois

Novembre 2017