123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 22 octobre 2016

Altschlossfelsen (Palatinat)

     Ce nom désigne une falaise rocheuse en grès rose qui s'étire sur près de 1,5 km par-delà la frontière franco-allemande. Située à 400 m d'altitude sur la colline de Brechenberg, elle représente la plus grande formation rocheuse du Palatinat. Etymologiquement, son nom signifie "rocher du vieux château", rappelant l'existence d'une forteresse médiévale aux XIe et XIIe siècles. Des éléments de la période gallo-romaine et de l'âge du fer ont également été mis au jour, témoignant d'une occupation des lieux par l'Homme plus ancienne encore. Par endroits, le rocher est profondément creusé par l'érosion, conduisant à la présence de nombreuses grottes ainsi que des colonnes qui peuvent atteindre près de 30 m de hauteur. Le site est facilement accessible au départ de Roppeviller dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Il constitue un site de nidification du Faucon pèlerin et du Grand Corbeau.


Grès rose de l'Altschlossfelsen

     Après une première incursion dans le Palatinat au départ de l'Etang de Hanau, retour dans ce secteur en début d'automne pour parcourir cette falaise sur laquelle nous lorgnions depuis quelque temps déjà. En route donc pour le petit village de Roppeviller que l'on rejoint par une départementale, qui cède sa place à une route étroite conduisant à une piste pavée, qui se transforme finalement en chemin forestier, procurant ainsi une étrange impression de terminus. A partir de là, l'itinéraire est des plus simples. On emprunte le sentier baptisé "Helmut Kohl" pour prendre à droite et atteindre la base de la falaise. On la longe jusqu'à son extrémité Nord où on effectue un demi-tour pour revenir par la crête, qui offre ça et là de jolies perspectives sur le Pays de Bitche. Et on termine cette courte mais insolite promenade par un rapide aller-retour vers le Rocher de Diane et son bas-relief gallo-romain.

Octobre 2016