123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 25 septembre 2010

Lacs du Mont Coua (Vanoise)



     Disposés en étages successifs au pied du Mont Coua, ces lacs peuvent être atteints depuis Pralognan au prix d’une longue sortie qui débute aux Prioux et implique une importante partie hors sentier. La manière habituelle de les atteindre consiste cependant à se rendre dans la Réserve Naturelle de Tuéda créée voici une vingtaine d’années pour protéger le Pin des Alpes ou Pin cembro. On chemine alors durant près de 20 km sur ce qui fut le lit du glacier de Gébroulaz voici des milliers d’années et dont il ne subsiste que la partie supérieure située au pied des Aiguilles de Péclet et de Polset. Lors du retour vers le Col Rouge en fin d'été, un brouillard dense puis une pluie abondante nous ont accompagnés durant une bonne partie du trajet. A l'inverse, la sortie effectuée le lendemain par la Tuéda s'est faite sous un soleil radieux. Les aléas de la montagne...

Un des lacs aux abords du Mont Coua

     Pour atteindre les lacs au départ de Méribel-Mottaret, on longe le Lac de Tuéda pour entrer dans la réserve naturelle. On chemine ensuite sur le sentier longeant le Doron des Allues, torrent glaciaire de couleur blanchâtre issu du Glacier de Gébroulaz. Tout au long de l’itinéraire, le sentier va monter par à coups, alternant de longs tronçons en faux plats et des pentes plus soutenues. Il emprunte le Vallon du Fruit pour rejoindre le refuge du Saut d'où on remonte en direction du Col du Soufre. On quitte cet itinéraire après la passerelle pour entamer la montée qui conduira successivement aux différents lacs. La trace, bien marquée au début, est ensuite remplacée par des cairns, puis se perd progressivement dans les éboulis à mesure qu’on gagne les lacs supérieurs. Le retour au point de départ prendra 7 h environ pour un dénivelé de 1100 m.

D'autres photos illustrant cette sortie sont proposées ici.

Août 2010