123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

lundi 20 septembre 2010

Du Dôme de la Sache au Mont Pourri (Vanoise)


     Après deux courses, nuit de repos réparatrice à Peisey-Nancroix avant d'entamer la traversée de l'arête reliant le Dôme de la Sache au Mont Pourri (3779 m). Montée dans l'après-midi vers les stations des Arcs par une piste encore bien enneigée, ce qui nous force à un arrêt prématuré en raison de la présence d'un engin de déblaiement. Nous avons donc entamé la montée vers le Grand Col, pour basculer ensuite sur l'autre versant par une pente raide en direction du refuge non gardé de Turia. La vue, quoique masquée en partie par les habituels nuages du soir, s'ouvre largement sur la Grande Sassière et les sommets voisins. Cette course assez difficile avait été initialement programmée l'année précédente mais annulée en dernière minute en raison de mauvaises conditions de neige. Cette année, les choses semblaient se présenter sous un meilleur jour mais l'absence de regel marqué ne nous a cependant pas facilité la tâche.

Dômes de la Sache et des Plattières depuis le Mont Pourri

     Du refuge, nous nous sommes orientés plein Sud pour contourner le Mont de la Gurraz et prendre pied sur le glacier du même nom. Durant la majeure partie de la traversée des glaciers Nord et Sud de la Gurraz puis de celui de la Savinaz, nous avons brassé en nous enfonçant parfois jusqu'au genou. Ensuite, plein Nord depuis le Dôme de la Sache en direction de la Brêche Puiseux mais les conditions sur l'arête étaient à peine meilleures. L'ascension de l'arête rocheuse finale du Mont Pourri a donc été la bienvenue avant de pouvoir récupérer à l'approche du sommet des conditions de neige plus favorables. Répit de courte durée malheureusement car la neige molle s'est à nouveau présentée sous nos pas lors de la descente des Glaciers du Geay et du Grand Col. Qu'à cela ne tienne, les 9 heures d'effort ne furent pas vains puisqu'ils permirent de réaliser cette superbe traversée en profitant pleinement de l’étendue des glaciers qui ceinturent le sommet.

Juin 2010

Quelques photos supplémentaires du Mont Pourri sont proposées ici.