123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, le Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

dimanche 3 mars 2019

Tête de Ran et Mont Racine (Jura)

     Lors des précédents séjours effectués dans le Jura en période hivernale, le moins que l'on puisse dire c'est que la météo s'était montrée peu clémente. Cette fois, les conditions semblaient se présenter sous de meilleures auspices et nous bénéficierons en effet d'un franc soleil, à commencer lors d'une petit rando autour de la Roche de Hautepierre. Se posait alors la question du programme des trois jours à venir puisque nous avions déjà parcouru en différentes saisons les principaux sommets du Jura vaudois (Mont TendreSuchetChasseron, SoliatDent de Vaulion et Aiguilles de Baulmes), Le choix s'est porté dans un premier temps sur le Suchet gravi précédemment dans le brouillard. Nous retournerons aussi au Chasseron par un itinéraire différent de celui emprunté lors de notre 1e visite. Enfin, il nous restait à découvrir 2 nouveaux sommets, la Tête de Ran et le Mont Racine qui culminent tous deux à un peu plus de 1400 m d'altitude.


Sommet du Mont Racine sur fond de chaîne des Alpes

      Facilement accessible au départ du Col de la Vue des Alpes, la Tête de Ran ne nous avait jamais semblé un objectif vraiment intéressant pour une rando estivale. Il pouvait en être autrement en raquette et nous prenons donc la direction de La Sagne. La sortie consistera en une large boucle qui emprunte la Combe des Cugnets pour aboutir, moyennant quelques entorses à ce qui doit être l'itinéraire estival, sous le sommet de la Tête de Ran. Un tracé pratiquement rectiligne qui longe la crête conduit alors au Mont Racine en 5 km environ. S'ensuivit une longue conversation près du signal géodésique avec un habitant du coin, ce qui n'est pas sans rappeler les diverses rencontres insolites auxquelles la montagne nous a habitués. Le retour par La Charbonnière, dans un isolement total, emprunte à nouveau alpages et forêts pour regagner le vaste plateau enneigé. Sa traversée sur près de 2 km permettra de rejoindre le point de départ après 6h et 14 km environ.


La Sagne, Combe des Cugnets, Tête de Ran, Mont Racine, La Charbonnière

Février 2019